...
Le patrimoine culturel de Rome éparpillé à travers toute l'Europe

Pourquoi un Itinéraire Culturel du Conseil de l'Europe concernant le Patrimoine Romain

Le patrimoine culturel de Rome éparpillé à travers toute l'Europe

Le patrimoine culturel de Rome éparpillé à travers toute l'Europe n'a pas fait l'objet d'une déclaration de caractère étendu qui formerait un vaste réseau comprenant les grands sites de l'Empire, beaucoup d'entre eux ayant déjà été déclarés Patrimoine Mondial de l'UNESCO : la ville de Rome elle-même ; de grandes villes d'Italie, de Gaule, d'Hispanie, de Lusitanie ou de Britannia ; les défenses des grandes frontières de Germanie et de Britannia ; les sièges et les champs de bataille ; les ouvrages de génie civil ou encore les grandes chaussées qui articulaient ce vaste empire de l'Antiquité (au long desquelles se dressent des ouvrages de génie civil et des sites mineurs mais possédant un grand intérêt historique et artistique).

Le patrimoine culturel de Rome éparpillé à travers toute l'Europe n'a pas fait l'objet d'une déclaration de caractère étendu qui formerait un vaste réseau comprenant les grands sites de l'Empire, beaucoup d'entre eux ayant déjà été déclarés Patrimoine Mondial de l'UNESCO : la ville de Rome elle-même ; de grandes villes d'Italie, de Gaule, d'Hispanie, de Lusitanie ou de Britannia ; les défenses des grandes frontières de Germanie et de Britannia ; les sièges et les champs de bataille ; les ouvrages de génie civil ou encore les grandes chaussées qui articulaient ce vaste empire de l'Antiquité (au long desquelles se dressent des ouvrages de génie civil et des sites mineurs mais possédant un grand intérêt historique et artistique).

Plus de 600 sites, construits ou développés au cours du long millénaire qu'a duré la Rome Antique, peuvent être visités à travers les pays du Conseil de l'Europe qui abritent une trace de la présence romaine. Les principales destinations se trouvent en Italie, en France (Gaule), en Angleterre (Britannia), en Espagne (Hispanie), au Portugal (Lusitanie), en Allemagne (Germanie), en Croatie (Dalmatie), en Grèce, en Serbie, en Roumanie (Dacie), en Turquie et en Israël (Judée).

Le projet intitulé «Chemins Romaines en l’Europe» prétend surmonter ce manque à travers la fondation d'un grand réseau qu'il peut opter pour la mention «Itinéraire culturel du Conseil de l'Europe» pour les itinéraires et les lieux qui sont incorporés à ce nouveau réseau .

Partager