...

Espagne La Route Vía de la Plata

C'est au Ier siècle avant J.-C. qu'a débuté la construction d'une chaussée romaine qui mettait à profit la présence d'un corridor naturel situé dans l'Ouest de la Péninsule Ibérique. Peu après, cette chaussée était déjà devenue l'une des principales voies de communication péninsulaire, articulant ainsi la connexion entre les territoires des Cantabres et des Gallaeci et ceux de la Lusitanie et de la Bétique.

Son tracé, en plus de connecter certaines des principales villes de la Péninsule, a également servi d'élément de diffusion de la culture romaine. Depuis le début de sa construction, la chaussée s'est dotée d'infrastructures, aujourd'hui devenues d'importants vestiges qui jalonnent la voie.

Après la Vía Augusta, la Vía de la Plata était la deuxième voie la plus importante de l'Hispanie romaine. Sa construction a été initiée par le consul Quintus Servilius Caepio (106 av. J.-C.), mais ceux qui ont réellement favorisé son développement ont été l'Empereur Auguste et son successeur Tibère. La création du tracé qui est parvenu jusqu'à nos jours a été achevée par les empereurs hispaniques Trajan et Adrien, l'ouvrage ayant été définitivement terminé vers le milieu du IIe siècle après J.-C.

Au cours du Moyen-Âge, la voie a facilité la pénétration des Arabes vers le Nord, mais elle a également permis aux troupes chrétiennes de la Reconquête d'avancer, devenant ainsi un axe de communication indiscutable entre le Nord et le Sud. En outre, c'est à cette époque que la chaussée a acquis sa dénomination actuelle de Vía de la Plata (Voie de l'Argent), un nom dérivé du terme arabe "balath" ou "BaLaTa" signifiant "pavement" ou "chemin pavé".

Situé dans l'Ouest de la Péninsule Ibérique, cet itinéraire, qui parcourt des villes romaines ou romanisées de premier plan (Hispalis, Emerita Augusta, Cáparra, Brigaecium, Legio…), est actuellement l'un des plus importants et des plus attrayants d'Europe. Des tronçons conséquents de la chaussée, jalonnée d'une multitude d'ouvrages de génie civil (les ponts sont particulièrement remarquables), de milliaires, de mansiones, de vicus et de villas, sont encore conservés.

L'itinéraire total traverse 4 régions et 7 provinces sur un axe Nord-Sud de 800 Km et de plus de 120.000 km2, et entretient des liens étroits avec le Portugal voisin. Dès l’origine, le Réseau a mis en oeuvre d’importantes actions liées à la formation, promotion et commercialisation touristiques, ce qui a permis de sensibiliser les populations locales au potentiel de ce territoire et a été décisif pour la divulgation dans le public espagnol et européen des ressources touristiques innombrables mais encore mal connues de cette vieille route de voyage.

Plus d'information: www.rutadelaplata.com

Partager